Samsung et Apple avaient tous deux annoncé la sortie probable d’un smartphone pliable, une avancée qui marque une nouvelle saison dans le domaine de la téléphonie mobile. Mais les choses vont beaucoup plus vite du côté du géant sud-coréen. Pendant que les développeurs d’Apple travaillent toujours sur le projet sans qu’aucune date officielle ne soit annoncée, Samsung informe que la sortie du Galaxy F, son premier smartphone pliable, est pour le printemps 2019.

Un smartphone de 200 grammes

C’est le poids probable de ce nouveau-né Samsung que le monde attend avec impatience. En effet, le PDG DJ Koh annonce que le téléphone sera similaire à une tablette multitâche qui peut être pliée simplement dans la poche. Il ne faut donc pas qu’il soit trop lourd pour permettre une prise en main sans accroc.

Pour cela, le constructeur envisage d’ores et déjà que la batterie ait une petite forme pour réduire au maximum le poids.

Du côté de l’écran, on devrait retrouver une charnière qui permettrait de l’ouvrir comme les téléphones à clapet. Pour la dalle elle-même, c’est le chinois BOE qui en assurera la fabrication. Il sera probablement conçu avec la technologie OLED.

Il faut dire que c’est surtout au niveau de la taille de l’écran que le téléphone pliable pourrait être une réelle révolution. En effet, les dernières sorties de Samsung et d’Apple ont toutes un point en commun : elles ont un écran plus grand pour satisfaire l’envie des utilisateurs.

Le téléphone pliable de Samsung pourrait permettre de passer un nouveau cap avec un écran dont la diagonale dépasse les 6,5 pouces.

Non, ce n’est pas un gadget

C’est le grand défi de cette avancée qui pourrait ouvrir la voie à un immense marché. Le géant sud-coréen ne veut pas qu’il soit un simple gadget qui ne servira plus à rien quelques mois après son acquisition. Il insiste donc sur l’optimisation de l’expérience utilisateur. Même si on ne s’attend plus à de grandes surprises au niveau du design, c’est le software de l’appareil qui fera probablement la différence.

La collaboration avec Google devrait aboutir à une interface optimisée permettant le fonctionnement simultané de 3 applications et à l’adaptation automatique des fenêtres en fonction des modes « plié » ou « déplié ». Le but est d’aller au-delà de l’expérience qui est déjà disponible sur les téléphones et sur les tablettes.

Mais attention à Apple, firme réputée pour ses parfaites combinaisons entre matériel et logiciel. Le géant américain pourrait copier cette idée et sortir un iPhone pliable avec une expérience utilisateur optimisée dans les prochains mois ou dans les prochaines années.

Contrairement au Galaxy Round, le smartphone Samsung à écran incurvé, qui est uniquement disponible en Corée, Samsung se lance le défi de rendre ce téléphone pliable disponible partout dans le monde.

Huawei, le concurrent qui menace

C’est un secret de polichinelle : le constructeur qui sort en premier un produit innovant peut s’offrir une image de leader qui ne serait que bénéfique pour ses ventes. Huawei, conscient de ce fait, vient donc de mettre ses développeurs sur une mission : réaliser un téléphone pliable avant Samsung.

Le troisième constructeur mondial désire ardemment prendre de l’avance sur Apple et même Samsung. Même si cet objectif n’est pas atteint, Huawei pourrait tout de même augmenter sa visibilité grâce à un partenariat privilégié avec BOE, le fabricant des écrans OLED qui a le plein soutien de l’Etat chinois.

Malgré toute cette pression, Samsung prendra toutes les garanties techniques nécessaires car elle a encore en mémoire les conséquences du lancement précipité du Galaxy Note 7. Sur ce coup, la firme tient donc à offrir un téléphone innovant, utile et sûr. Selon quelques indiscrétions, il ne reste tout de même que quelques détails à régler.